Manger des bulbes de tulipes

Manger des bulbes de tulipes

En Hollande, tout le monde connait l’histoire : pendant la seconde guerre mondiale, la famine régnait tellement que les gens mangeaient même des bulbes de tulipes. Et ce n’était pas fameux. Manger des bulbes de tulipes, on ne le faisait pas par plaisir, mais parce qu’il n’y avait absolument rien d’autre à manger.

Beaucoup de gens se rappellent encore du goût infect des bulbes de tulipes de l’époque. Chez Fluwel, nous connaissons également cette histoire. Dans notre parc à thèmes Tulpenland, nous entendons quotidiennement nos visiteurs en parler. Un goût affreux, on s’en souvient toute sa vie. Certains visiteurs , les plus vieux d’entre-nous , ont même du mal à regarder un bulbe de tulipe, car son goût de l’époque y est automatiquement associé.

Manger des bulbes de tulipes pendant la guerre

Pendant la seconde guerre mondiale, le nord des Pays-Bas devint inaccessible pour les transports de biens alimentaires. Après que les alliés aient libéré le sud de la Hollande, ce mouvement s’arrêta soudainement à la fin des années 1944. L’hiver de cette année fût coriace et extrêmement froid, le peuple manqua de tout : d’alimentation, de vêtements, de pétrole et de médicaments. Une période très dure pendant laquelle de très nombreux gens moururent de froid, de faim ou de maladies.

À cause de cette grande pénurie, les bulbes à fleurs ne furent plus récoltés, ni semés. Ils furent conservés dans des granges ou des hangars, car plus personne ne les achetait ou ne les vendait. Ils devinrent très vite un bien alimentaire, car l’on manquait de tout à l’époque, donc pourquoi pas manger des bulbes de tulipes s’il n’y avait rien d’autre ? Des recettes apparurent dans les journaux. Manger des bulbes de tulipes n’était pas très bon pour la santé, et l’on recommanda de ne pas en manger plus de trois par jour. Cependant, les bulbes contenaient assez de fibres alimentaires et se cuisaient vite, ce qui faisait épargner l’utilisation de trop de gaz.

Manger des bulbes de tulipes pendant la guerre
Bulbes tulipes nourriture
Goût des bulbes de tulipes

Goût des bulbes de tulipes

Les bulbes de tulipes qui furent mangés pendant la seconde guerre mondiale étaient vieux et très secs. L’on ne peut pas vraiment les comparer à des bulbes en bonne santé et tout frais. Il n’est donc pas facile d’en caractériser et de s’en imaginer le goût. Les bulbes de tulipes frais ont un goût un peu sucré, et n’ont pas de goût très prononcé, mais ne sont pas immangeables ou infectes. Les gens qui se rappellent la seconde guerre mondiale vous diront qu’ils ont un goût amer et très sec.

Manger des bulbes de tulipes n’est donc pas si affreux que ça, à condition qu’ils soient frais et sans pesticide. Malheureusement, cela n’était pas le cas pendant la seconde guerre mondiale. Aujourd’hui, les grands-parents néerlandais racontent ces histoires à leurs petits enfants, et leur expliquent l’importance que peut avoir un simple morceau de pain. Dans la vie, il ne faut rien gaspiller. Et je ne leur donne pas tort. Quand on a faim, vraiment faim, l’on mange tout ce que l’on trouve : même des bulbes de tulipes secs et amers.