Zantedeschia

Le Zantedeschia a, comme plante de jardin ou plante de terrasse, un peu plus de difficulté à percer. C’est dommage, mais aussi bien compréhensible, car je pense qu’il y a une grande ignorance à propos du Zantedeschia en tant que plante de jardin ou de plante en bacà plantes. En effectuant de la recherche en ligne concernant les propriétés de cette plante, je tombe sur beaucoup d’informations qui sont seulement partiellement correctes et qui vous donnent peu de certitude afin d’aller utiliser les Zantedeschias avec succès.

 

La raison des renseignements incomplets est que l’on n’explique souvent pas très bien que nous avons à faire avec différentes types de Zantedeschia. Un type est le Zantedeschia aetiopica, il s’agit d’une plante vivace qui lorsqu’il ne gèle pas et lorsqu’il reçoit suffisamment d’eau reste toujours vert. Une véritable hélophyte que l’on rencontre souvent comme plantation de vivier ou d'étang et qui fonctionne aussi très bien là. Une véritable plante vivace qui survit de part ses racines épaisses, gonflées et qui préfère toujours rester dans la terre. Ce Zantedeschia est aussi le mieux à commercialiser en tant que plante en pot comme toutes les autres plantes vivaces. Mais je ne propose pas ce Zantedeschia, les Zantedeschias qui sont proposés ici sont de véritables Zantedeschias à tubercule.

 

Zantedeschias à tubercule

 

Les Zantedeschias à tubercule ont de véritables tubercules, comme un Crocus et un Glaïeul en ont également, et sont capables de survivre de longes périodes de part leurs tubercules au-dessus du sol. Ces Zantedeschias sont d’une extrêmement utilité pour le fleuriste et les pépinières en pot. Après tout, les tubercules se conservent bien et il est donc possible de piloter un peu la floraison au moment où vous désirez vendre les fleurs. Ce sont aussi des Zantedeschias idéaux à planter dans le jardin ou dans un pot pour une terrasse. Si au printemps la température dans le sol commence à remonter un petit peu, vers le début du mois de mai, il est possible de planter les tubercules de Zantedeschia. Il est possible en pot de les planter plutôt, cela peut se faire déjà fin mars, mais alors, il sera nécessaire de bien garder vos pots à un endroit un peu plus chaud. Une serre ou véranda froide est idéale, mais un espace abrité et exposé au soleil à l’extérieur et autour de votre maison convient également.

 

Comme la plante vivace de Zantedeschia, le tubercule de Zantedeschia est également et initialement en provenance d’Afrique du Sud aime le soleil. Ça c’est encore un malentendu que je rencontre parfois sur Internet, que le Zantedeschia devrait de préférence être cultivé à l’ombre. Rien n’est moins vrai, il apprécie beaucoup le soleil, et au plus de soleil il aura, du mieux il fonctionnera. Ses fleurs énormément stables ne fleuriront pas vraiment beaucoup plus moins longtemps, mais elles vous réjouiront bien avec plus de fleurs quand elles se retrouvent au soleil.

 

Les tubercules de Zantedeschias que je propose ici sont surtout des produits d’hybridation entre différentes races d’espèces sauvages d’Afrique du Sud comme ; Zantedeschia rehmanii, Zantedeschia albomaculata et Zantedeschia elliottiana. Lors du développement de ces nouveaux tubercules de Zantedeschias, nous avons fait surtout attention à la riche floraison et des feuilles joliment formées avec une belle tacheture. Mais, évidemment, le plus important est la forme de la fleur et la couleur. Voilà, messieurs les producteurs de cultivar y sont parvenus à merveille. Vraiment des fleurs presque parfaitement formées aux magnifiques couleurs sont à retrouver dans le nouvel assortiment des Zantedeschias.

J’espère de tout cœur que vous faisiez l’effort d’en essayer quelques-uns au moins une fois et j’espère en secret que vous allez les aimer autant que moi.

 

Bonne chance !

 

Comment planter le Zantedeschia à tubercule ?

 

Plantez le tubercule de Zantedeschia avec au moins 10 cm de terre par dessus le tubercule. En effet, le Zantedeschia produit des racines à la base de la germination qui poussera par dessus du tubercule. Une bonne couche de terre est donc importante pour le développement racinaire.

 

Le tubercule de Zantedeschia, peut-il rester dans le sol en hiver ?

 

Le tubercule de Zantedeschia ne peut pas supporter le gel, si le tubercule se retrouve pris par le gel, il est condamné à mourir. Là, où la plante vivace de Zantedeschia peut supporter un peu de gel, pour le tubercule de Zantedeschia c’est vraiment funeste. Donc, couvrez-la bien en hiver pour que le gel ne puisse pas atteindre le tubercule, et en cas de doute, retirez-le de terre en automne et gardez le comme le Dahlia et le Bégonia à l’abri du gel dans la grange, dans le garage ou dans la cave.

 

Aussi bien pour le tubercule de Zantedeschia qui reste dans le sol que le tubercule de Zantedeschia que vous avez déterré et que vous avez gardé dans la grange, ils fleurissent souvent d’une façon moins riche la deuxième année que la première année. Ceci provient du fait que la pépinière d’où les Zantedeschias viennent, les tubercules ont été trempés avant la livraison dans une hormone de plantes nommée gibbérelline. Cette hormone, ce qui est rajouté en quantité minuscule au bain de trempage, encourage le tubercule à former plus de fleurs. Evidement, c’est magnifique pour vous, en tant que client, puisque chaque tubercule fleurira à flots. Mais, je veux dire, peu importe la beauté, vous aurez une image déformée (mais plus jolie) de comment le Zantedeschia est en réalité. Ce n’est seulement la deuxième année, vous verrez la véritable floraison de l’espèce que vous avez plantée. L’une des différentes sortes fleurira pendant la deuxième et troisième année plus qu’une autre.

(Gibbérelline est une substance naturelle qui est très souvent utilisée en agriculture et en horticulture et même souvent dans la fabrication de bière. Cette hormone de plante est issue d’une moisissure.)

 

Au printemps, en Angleterre le RHS (Royal Horticultural Society) a planté dans les champs d’essai de Wisley Garden un test de pas moins de 75 sortes différentes de tubercule de Zantedeschias afin de juger de leurs prestations pour le jardin. En tant que co-membredu Bulb Committee, je suis aussi impliqué dans cet essai et cette démarche vise à ce que puissions juger quelles sont les sortes qui présent les meilleurs résultants pour le jardin. La floribondité des espèces la deuxième et troisième année sera un point de jugement important. Les sortes qui reviennent bien obtiendront certainement un prix AGM (Award of Garden Merrit). Dans un avenir proche, j’espère en apprendre beaucoup afin de vous proposer les meilleures espèces dans ma boutique en ligne.